Moos van den Broek

Alle 236 artikelen van Moos van den Broek

Biografie

Moos van den Broek (1962) is dramaturg, programmeur en journalist. Programmeur was ze met veel plezier o.a. bij Theater Frascati, waar ze meerdere festivals oprichtte. Als dramaturg werkt ze voor en met vele (inter)nationale huizen, festivals en onafhankelijke kunstenaars. Ze schrijft al geruime tijd voor Theatermaker, m.n. over dans, performance en de ontwikkelingen in het internationale theater- en dansveld. Daarnaast verzorgt ze inleidingen, nagesprekken en debatten en is ze als adviseur betrokken bij zowel Nederlandse als internationale fondsen en opleidingen. (Foto: Anna van Kooij)

Moos van den Broek
Ah! Oh! A contemporary ritual foto Dorothea Tuch
door gezien 10 februari 2016
★★★★☆ Performance
Ah! Oh! A contemporary ritual foto Dorothea Tuch

Onder een lichtaureool vormen zes dansers een bewegende gemeenschap. Ongewoon, duister en consequent is Ah! Oh! A Contemporary Ritual, het laatste werk van Kat Válastur, dat deze week te zien was tijdens het dans- … Lees verder

Chotto Desh - Akram Khan Company - Richard Haughton
door gezien 7 februari 2016
★★★☆☆ Jeugddans
Chotto Desh - Akram Khan Company - Richard Haughton

Chotto Desh (Klein thuisland) is een virtuoos gedanste vertelling met visuals. Akram Khan bewerkte zijn solo Desh voor een jong publiek en vertelt het verhaal van zijn jeugd. Wat overblijft is een voorstelling … Lees verder

Angélica Liddell 

Primera carta de San Pablo a los Corintios. Cantata BWV 4, Christ lag in Todesbanden. Oh, Charles!
Première épître de saint Paul aux Corinthiens. Cantate BWV 4, Christ lag in Todesbanden. Oh, Charles!
- deux spectacles du Cycle des résurrections


1h25 - Salle Charles Apothéloz 
En espagnol, surtitré en français
Dans Primera carta de San Pablo a los Corintios. Cantata BWV 4, Christ lag in Todesbanden. Oh, Charles ! Angélica Liddell travaille le tressage du sacré avec le profane, puisqu’elle en passe par ce sacrilège : transposer l’ardeur de l’amour pour Dieu, telle que saint Paul l’a décrite, sur les zones de l’amour profane. Comme pour vérifier, par la représentation, que Dieu et l’amour sont la même chose.
Ce spectacle ainsi que Tandy, présenté du 26 au 29 mars à Vidy, sont baignés d’une atmosphère baroque, galvanisante, semblent confondre parfois le contexte d’un théâtre avec celui d’une église : ils peuvent se définir comme des vanités, mais davantage par rapport à l’amour que par rapport à la mort. Soit des pièces qui nous rappellent de manière physique que toutes les possessions, toutes les réussites, tous les succès sont lettres mortes sans amour.


Angélica Liddell

C’est en 2010 que le public de théâtre francophone découvre Angélica Liddell au Festival d’Avignon : elle y présente deux pièces coups de poing, El año de Ricardo et La Casa de la fuerza. Elle travaille pourtant à Madrid avec sa compagnie Atra Bilis depuis 1993, mais jusque-là dans des réseaux de diffusion plus marginaux, plus erformatifs. Chacun de ses spectacles est une tentative de rédemption. Elle prend la douleur du monde sur le plateau, en elle, déplace la sauvagerie de certains dysfonctionnements collectifs sur l’intime de son propre corps, et cherche une expiation dans le geste artistique, même s’il faut pour cela aller jusqu’à la violence, l’épuisement, la mise en danger. Auteure, metteure en scène, performeuse, Angélica Liddell est une artiste extra-ordinaire, toujours sur le fil d’un rasoir qui hésite à trancher entre la réalité et la fiction. En 2011, elle présente Maudit soit l’homme qui se confie en l’homme : un projet d’alphabétisation, qui décline en français un abécédaire de la méfiance. Elle est maintenant entrée dans une série de pièces sur la résurrection, faite de You Are my Destiny (Lo stupro di Lucrezia), Tandy et Carta de San Pablo a los Corintios. Beethoven, sinfonia n° 7.





Texte, mise en scène, scénographie et costumes :

Angélica Liddell
 
Traduction en français : 
Christilla Vasserot
 
Surtitres : 
Victoria Aime
 
Lumière :

Carlos Marquerie
 
Son :

Antonio Navarro
 
Régie lumière :

Octavio Gómez
 
Direction technique :

Marc Bartoló
 
Assistanat à la mise en scène et régie :

Julio Provencio
 
Production :

Mamen Adeva
 
Direction de production :

Gumersindo Puche
 
Maquillage et coiffure :
Laetitia Rochaix
 
Rideaux :

ShowTex
 
Impression de peinture :

Big Image Systems
 
Taxidermie :

Taxidermia Fer Fauna
 
Avec :

Victoria Aime
Angélica Liddell

Sindo Puche (en alternance avec Borja López)
Et avec 10 figurantes : 
Carine Baillod

Emmanuelle Coutelier

Yael Maim
Sonia Noya
Anna Sarukhanyan

Valentina Tchanz

Murielle Tenger
Elsa Triquet

Lisa Veyriez

Suzanne Widmer
Et une infirmière :

Montserrat Carvajal


Production déléguée et diffusion :
Atra Bilis Teatro/laquinandi, S.L.
Coproduction :
Théâtre de Vidy
Odéon – Théâtre de l’Europe
Festival d’Automne à Paris
68° Ciclo di Spettacoli Classici al teatro Olimpico di Vicenza – Comune di Vicenza –
Fondazione Teatro Comunale Città di Vicenza
La Bâtie-Festival de Genève
Theater Chur
Künstlerhaus Mousonturm
Bonlieu Scène nationale Annecy
Avec le soutien de :
Communauté de Madrid et Ministère
De l’Education, de la Culture et des
Sports – INAEM
Répétitions et création à Vidy
door gezien 2 december 2015
★★★☆☆ Toneel
Angélica Liddell 

Primera carta de San Pablo a los Corintios. Cantata BWV 4, Christ lag in Todesbanden. Oh, Charles!
Première épître de saint Paul aux Corinthiens. Cantate BWV 4, Christ lag in Todesbanden. Oh, Charles!
- deux spectacles du Cycle des résurrections


1h25 - Salle Charles Apothéloz 
En espagnol, surtitré en français
Dans Primera carta de San Pablo a los Corintios. Cantata BWV 4, Christ lag in Todesbanden. Oh, Charles ! Angélica Liddell travaille le tressage du sacré avec le profane, puisqu’elle en passe par ce sacrilège : transposer l’ardeur de l’amour pour Dieu, telle que saint Paul l’a décrite, sur les zones de l’amour profane. Comme pour vérifier, par la représentation, que Dieu et l’amour sont la même chose.
Ce spectacle ainsi que Tandy, présenté du 26 au 29 mars à Vidy, sont baignés d’une atmosphère baroque, galvanisante, semblent confondre parfois le contexte d’un théâtre avec celui d’une église : ils peuvent se définir comme des vanités, mais davantage par rapport à l’amour que par rapport à la mort. Soit des pièces qui nous rappellent de manière physique que toutes les possessions, toutes les réussites, tous les succès sont lettres mortes sans amour.


Angélica Liddell

C’est en 2010 que le public de théâtre francophone découvre Angélica Liddell au Festival d’Avignon : elle y présente deux pièces coups de poing, El año de Ricardo et La Casa de la fuerza. Elle travaille pourtant à Madrid avec sa compagnie Atra Bilis depuis 1993, mais jusque-là dans des réseaux de diffusion plus marginaux, plus erformatifs. Chacun de ses spectacles est une tentative de rédemption. Elle prend la douleur du monde sur le plateau, en elle, déplace la sauvagerie de certains dysfonctionnements collectifs sur l’intime de son propre corps, et cherche une expiation dans le geste artistique, même s’il faut pour cela aller jusqu’à la violence, l’épuisement, la mise en danger. Auteure, metteure en scène, performeuse, Angélica Liddell est une artiste extra-ordinaire, toujours sur le fil d’un rasoir qui hésite à trancher entre la réalité et la fiction. En 2011, elle présente Maudit soit l’homme qui se confie en l’homme : un projet d’alphabétisation, qui décline en français un abécédaire de la méfiance. Elle est maintenant entrée dans une série de pièces sur la résurrection, faite de You Are my Destiny (Lo stupro di Lucrezia), Tandy et Carta de San Pablo a los Corintios. Beethoven, sinfonia n° 7.





Texte, mise en scène, scénographie et costumes :

Angélica Liddell
 
Traduction en français : 
Christilla Vasserot
 
Surtitres : 
Victoria Aime
 
Lumière :

Carlos Marquerie
 
Son :

Antonio Navarro
 
Régie lumière :

Octavio Gómez
 
Direction technique :

Marc Bartoló
 
Assistanat à la mise en scène et régie :

Julio Provencio
 
Production :

Mamen Adeva
 
Direction de production :

Gumersindo Puche
 
Maquillage et coiffure :
Laetitia Rochaix
 
Rideaux :

ShowTex
 
Impression de peinture :

Big Image Systems
 
Taxidermie :

Taxidermia Fer Fauna
 
Avec :

Victoria Aime
Angélica Liddell

Sindo Puche (en alternance avec Borja López)
Et avec 10 figurantes : 
Carine Baillod

Emmanuelle Coutelier

Yael Maim
Sonia Noya
Anna Sarukhanyan

Valentina Tchanz

Murielle Tenger
Elsa Triquet

Lisa Veyriez

Suzanne Widmer
Et une infirmière :

Montserrat Carvajal


Production déléguée et diffusion :
Atra Bilis Teatro/laquinandi, S.L.
Coproduction :
Théâtre de Vidy
Odéon – Théâtre de l’Europe
Festival d’Automne à Paris
68° Ciclo di Spettacoli Classici al teatro Olimpico di Vicenza – Comune di Vicenza –
Fondazione Teatro Comunale Città di Vicenza
La Bâtie-Festival de Genève
Theater Chur
Künstlerhaus Mousonturm
Bonlieu Scène nationale Annecy
Avec le soutien de :
Communauté de Madrid et Ministère
De l’Education, de la Culture et des
Sports – INAEM
Répétitions et création à Vidy

Angelica Liddell maakt gepassioneerd, heftig en dikwijls duister theater dat bepaald niet los staat van haar eigen persoon. Haar nieuwste voorstelling gaat over de dunne scheidslijn tussen onvoorwaardelijke liefde en geweld. Geprojecteerde en gesproken teksten … Lees verder

Jihad - Daria Bukvic - Sanne Peper
door gezien 11 januari 2016
★★★★☆ Toneel
Jihad - Daria Bukvic - Sanne Peper

Sommige voorstellingen moeten gezien worden, Jihad is er zo een. Het innemende spel van de acteurs en een eenvoudige maar scherpe regie van Daria Bukvić slepen de kijker mee en maken van Jihad een overtuigende … Lees verder

Warum läuft Herr R. Amok - Münchner Kammerspiele - foto JU/Ostkreuz
door gezien 23 januari 2016
★★★★☆ Toneel
Warum läuft Herr R. Amok - Münchner Kammerspiele - foto JU/Ostkreuz

Toneel, installatiekunst of performance; de theaterwereld zoekt naar woorden als het gaat om de regies van Susanne Kennedy. Warum läuft Herr R. Amok? is een radicaal vormgegeven bewerking van Fassbinders gelijknamige film en Kennedy’s derde … Lees verder

Anonymous p - Chris Kondek / Christiane Kühl
door gezien 14 januari 2016
★★★☆☆ Performance
Anonymous p - Chris Kondek / Christiane Kühl

Chris Kondek is videokunstenaar en al jarenlang pionier als het gaat om de integratie van media en performance. In de tamelijk chaotische performance Anonymous P. verzamelen hackers live informatie en gaat Kondek samen met dramaturg … Lees verder

Theatre performance " The power of theatrical madnes " by Jan Fabre/ Troubleyn in " Laboratorium " in Antwerp/ Belgium, Frtiday, 25th, May, 2012
door gezien 12 januari 2016
★★★★☆ Toneel
Theatre performance " The power of theatrical madnes " by Jan Fabre/ Troubleyn in " Laboratorium " in Antwerp/ Belgium, Frtiday, 25th, May, 2012

Remakes en re-enactments vliegen je om de oren. De Keersmaeker, Wim Vandekeybus en Jan Fabre: allemaal hernemen ze momenteel hun werk en zo herleeft de Vlaamse golf opnieuw na dertig jaar. Na Het is theater Lees verder

Schiff der Träume - Karin Beier/Schauspielhaus Hamburg foto Matthias Horn
door gezien 22 december 2015
★★★★☆ Toneel
Schiff der Träume - Karin Beier/Schauspielhaus Hamburg foto Matthias Horn

Schiff der Träume is een regie van Karen Beier, intendant van Duitslands grootste stadstheater: Deutsches Schauspielhaus Hamburg dat binnenkort te gast is tijdens Brandhaarden, de jaarlijks terugkerende internationale special van Stadsschouwburg Amsterdam. Ze liet zich … Lees verder

7Pleasures_credit_Marc_Coudrais_21
door gezien 28 november 2015
★★★☆☆ Dans
7Pleasures_credit_Marc_Coudrais_21

Het naakte en seksuele lichaam is dikwijls onderwerp in het werk van de Deense choreograaf Mette Ingvartsen. In 7 Pleasures verbindt Ingvartsen het met het concept plezier. Dat levert sterke beelden op, maar het plezier … Lees verder

The Machine - Come Together #2
door gezien 26 november 2015
★★★☆☆ Performance
The Machine - Come Together #2

Come Together is een relatief nieuw initiatief van drie Amsterdamse choreografen. Zij bundelden hun krachten en brengen samen met een aantal Amsterdamse partners een driedaags programma waar niet alleen hun eigen werk centraal staat, maar … Lees verder